N’accepte pas de « bonbons » de la part d’un inconnu

Security Awareness
24 février 2023
non accettare caramelle dagli sconosciuti

non accettare caramelle dagli sconosciuti

Le cyberrisque expliqué aux enfants et le rôle des adultes

À l’occasion du Safer Internet Day, qui a eu lieu le 7 février dernier (nous en avons parlé ici), une recherche de Telefono Azzurro et Doxa Kids a été présentée, qui a mis en évidence les principales préoccupations liées à l’utilisation d’Internet exprimées par les plus jeunes, mais également les risques réels que les enfants et les adolescents courent en passant beaucoup de temps en ligne.

Commençons par quelques données : 50 % de la population mondiale est en ligne et cette population est composée à plus de 30 % d’enfants et d’adolescents. Selon les estimations, ce pourcentage augmentera considérablement au cours des prochaines années. Selon un rapport de l’UNICEF, 71 % des jeunes dans le monde ont accès à Internet.

Le web constitue certes une grande opportunité, mais aussi un terrain miné, où le danger est bien caché et souvent difficile à reconnaître.

Les menaces à l’égard des plus jeunes sont variées et vont de l’abus sexuel (grooming, sextortion, revenge porn, etc.) au cyberharcèlement, et de l’utilisation de jeux ou d’applications inadaptés à l’âge jusqu’à la violation inévitable des données personnelles et sensibles.

Mais, même si les jeunes sont plus vulnérables, ce ne sont pas seulement eux qui sont exposés à de nombreux risques, mais aussi les adultes (parents et enseignants) qui ont le rôle, tant familial que social, de protéger les plus petits. Ce n’est pas un hasard si l’étude a également analysé les adultes qui ont souvent mis en évidence le désir de recevoir des informations et une formation sur des sujets technologiques en constante évolution.

Les parents s’attendent notamment à ce que leurs enfants apprennent à l’école à se protéger des risques liés à Internet (39 %) et à ce que les enseignants soient plus à jour sur les technologies (22 %).

De même, les enseignants expriment également un besoin de formation tant sur le plan des thématiques que dans la connaissance des procédures de gestion des situations inquiétantes. 46 % d’entre eux estiment qu’ils n’ont pas reçu une formation adéquate sur les voies possibles de signalement des cas de violence, de danger et/ou de préjudice et 42 % sont convaincus qu’ils n’ont pas reçu une formation adéquate sur les risques et les opportunités du numérique. À cet égard, 40 % expriment la nécessité de recevoir une formation dans le domaine des technologies numériques et de la sécurité en ligne.

Ainsi, la question de la formation à la cybersécurité est un thème qui touche désormais toutes les catégories de personnes et devrait entrer dans la vie de tous comme un parcours obligatoire, une routine que l’on ne peut pas ignorer. Un peu comme se brosser les dents ou pratiquer un entraînement physique hebdomadaire.

Cela est d’autant plus vrai pour les plus petits qui seront les futurs citoyens et devraient déjà grandir avec la conscience que le réseau n’est pas un lieu à fréquenter avec légèreté et sans les précautions nécessaires.

C’est pourquoi il est aujourd’hui plus important que jamais que les adultes qui accompagnent leurs enfants ou leurs élèves dans le monde soient à la hauteur de ce défi. Par conséquent, ils devraient eux aussi inclure dans leurs agendas hebdomadaires du temps consacré à la formation et à la mise à jour sur l’évolution de la technologie et les risques de la cybercriminalité.

Ce décalogue nous a semblé être un bon point de départ.

Il est conçu pour les plus petits, mais peut également servir de guide pour les adultes. En effet, les pièges du Net sont adaptés à tous les âges, peut-être avec des nuances différentes, mais avec un point fixe : le maillon faible de la chaîne de sécurité réside principalement dans le facteur humain et, surtout en Italie, nous avons accumulé un retard considérable dans ce domaine. Il reste encore un long chemin à parcourir, mais en choisissant la bonne stratégie, il peut être confortable, facile à emprunter et, pourquoi pas, agréable et amusant.

Le Décalogue de Telefono Azzurro

  • 1. Protège tes données : tes données personnelles sont ce que tu as de plus précieux, car elles te représentent et te décrivent comme une personne unique et irremplaçable. Une grande partie de ces données peut contenir des détails importants sur ta vie et tes habitudes ; si tu les partages, n’importe qui pourrait les connaître. Évalue toujours lesquelles de ces données il convient de saisir en ligne et demande-toi ceci : « Est-ce que ce sont des données que je veux faire connaître à tout le monde ? ».
  • 2. Pense aux empreintes que tu laisses : lorsque tu es en ligne, tout ce que tu fais ou publies laisse des empreintes indélébiles. Les conséquences de tes actions pourraient échapper à ton contrôle. Réfléchis toujours à tes comportements et aux risques
  • que tu pourrais courir.
  • 3. Évalue tes compétences numériques : naviguer et utiliser des appareils numériques te permet de développer des compétences nouvelles et différentes. Apprends à les identifier et à les évaluer afin de ne jamais te retrouver mal préparé face aux défis que le monde numérique te pose, surtout s’ils concernent ta sécurité.
  • 4. Ne tombe pas dans le piège ! Lorsque tu te connectes en ligne sur ton ordinateur, ta tablette ou ton smartphone, tu n’es jamais seul. Tu peux renforcer tes amitiés et en créer de nouvelles, mais aussi entrer en contact avec un nombre potentiellement indéfini de personnes dont l’âge est différent du tien et qui peuvent avoir de mauvaises intentions.
  • 5. Derrière un profil en ligne, il y a toujours une personne : sois toujours respectueux. Ce qui peut représenter une blague ou un jeu pour toi peut ne pas l’être pour les autres, leur causant potentiellement un grand embarras ou un inconfort avec des répercussions non seulement sur Internet, mais aussi dans leur vie quotidienne. Lorsque tu communiques avec les autres, pense toujours à la façon dont tu aimais être traité.
  • 6. Internet te permet d’exprimer tes pensées : le web est un espace de confrontation et d’opportunité ; il te permet de faire entendre ta voix et de véhiculer des messages positifs. Saisis l’occasion d’être un soutien pour tous ceux qui vivent un moment difficile, et un exemple pour ceux qui en font un usage négatif.
  • 7. Crée ta propre opinion, ne te laisses pas influencer : informe-toi personnellement de tout ce que tu lis sur le net et apprends à reconnaître les fake news. Même si Internet permet à tout le monde de s’exprimer, cela ne signifie pas que tout ce que tu lis en ligne est vrai. Vérifie toujours les sources des informations que tu trouves.
  • 8. Compare-toi à un adulte : si tu te sens mal à l’aise ou en danger sur Internet, demande conseil à un adulte en qui tu as confiance pour trouver ensemble une solution. Parler peut t’aider à te sentir mieux et plus en sécurité. Rappele-toi que tu n’es pas seul et qu’il y a toujours quelqu’un pour t’écouter et t’aider.
  • 9. Ta liberté est ton droit : ne te sens pas obligé de faire quelque chose que tu ne veux pas ou qui te met mal à l’aise. Pense toujours à savoir si la personne qui te le demande est une personne de confiance.
  • 10. À partir d’aujourd’hui, tu es un citoyen numérique : fais la promotion, par ton exemple, des valeurs de respect, d’égalité et de solidarité, même dans le monde numérique.

En savoir plus sur les parcours de formation de Cyber Guru

Abonnez-vous à la newsletter

Articles connexes

Arnaque par SMS : un éternel recommencement

Arnaque par SMS : un éternel recommencement

Le dernier cas de smishing ravive une peur qui ne doit jamais s’éteindre Plus que des armes, des visages cachés, des fuites rocambolesques et des actions dangereuses. Aujourd’hui, pour vider un compte courant, il suffit d’envoyer un SMS. La dernière victime en date a...

lire plus